HISTORIQUE DE LA COMPAGNIE

  • Logo de la compagnie - années 2000

    Logo de la compagnie - années 2000

  • Extrait ''Une étoile en danger''- 1999 - Luc Riolon

    Extrait ''Une étoile en danger''- 1999 - Luc Riolon

  • Invisible Armada - 1999 - Crédit photo : Eric Legrand

    Invisible Armada - 1999 - Crédit photo : Eric Legrand

  • Soul Dragon - 2005 - Crédit photos : Eric Legrand

    Soul Dragon - 2005 - Crédit photos : Eric Legrand

  • Sur le feel - 2002 - Crédit photo : Eric Legrand

    Sur le feel - 2002 - Crédit photo : Eric Legrand

  • Deng Deng - 2008 - Crédit photo : Daniel Bedrunes

    Deng Deng - 2008 - Crédit photo : Daniel Bedrunes

  • Hip Hop Aura Remix - 2011 - Crédit photo : Sarah Carmara

    Hip Hop Aura Remix - 2011 - Crédit photo : Sarah Carmara

  • Vaduz 2036 - 2011 - Crédit photo : Homardpayette

    Vaduz 2036 - 2011 - Crédit photo : Homardpayette

  • Scherzo fantastique - 2013 - Crédit photo : Bens Vision

    Scherzo fantastique - 2013 - Crédit photo : Bens Vision

  • Logo de la compagnie années 2010 - Crédit : Destyle graphic

    Logo de la compagnie années 2010 - Crédit : Destyle graphic

Création de Melting Spot
Melting Spot, c’est avant tout une histoire collective créee en 1994. Les différents projets de la compagnie lui ont permis de gagner en visibilité, notamment grâce aux 200m2 de toiles peintes dans la première création de Farid Berki en 1995, Fantazia, mais aussi avec la diffusion du documentaire « Faire Kiffer les Anges » réalisé par Jean-Pierre Thorn. Dès la création de la compagnie, Farid Berki choisi de travailler avec des musiciens live, en commençant avec Point de Chute (1996).
Petrouchka
Avec la création de Petrouchka en 1998, Farid Berki réinvente le ballet en version hip hop. D’abord en live avec Pierre Nguyen, le spectacle est repris pour en monter un nouveau avec le Ballet du Rhin en 2001. Forts de cette expérience, le Petrouchka de la compagnie sera repris en 2002 pour une tournée en Normandie pour le jeune public, qui fera sujet à un documentaire de Jean Rabaté « Petrouchka en terre hip hop », diffusé sur France 2.
Essor de la compagnie
Farid Berki obtient en 1999 le Prix des Nouveaux talents chorégraphiques de la SACD. Ce prix entraîne une commande chorégraphique par le Vif du Sujet pour le festival IN d’Avignon « Pas de vagues avant l’éclipse » pour André Minvielle, vocalchimiste, et Kader Belarbi, danseur étoile de l’Opéra de Paris. Ce spectacle permettra la création d’un documentaire « Une étoile en danger » de Luc Riolon (1999), diffusé sur France 2.
Les arts martiaux
Cette même année, Farid Berki créé Invisible Armada. Ce nouveau projet lui permet de collaborer avec de nombreux artistes et de pratiquer les arts martiaux, en commençant par la capoeira. Il commence alors à travailler de façon récurrente en Chine, en faisant ainsi de son rêve un travail. De ce voyage, il en sort deux nouveaux projets : Six Fous en quête de hauteur en 2004, dans le cadre de Lille capitale européenne de la culture qui sera également repris pour la biennale de Lyon 2006, et Soul Dragon en 2005, qui sera joué en Chine et en France.
Artiste associé du Bateau Fau Scène Nationale
De 2000 à 2004, Farid Berki devient artiste associé au Bateau Feu Scène Nationale de Dunkerque, où il rempli un contrat de mission en menant des projets de territoire sur Dunkerque et sa région. C’est durant cette période qu’il créé Sur Le Feel, en 2002, un solo qu’il retravaillera en 2009 avec Nabil Ouelhadj (Du Feel à retordre) dans un souci de transmission de son répertoire.
En 2005, la Compagnie Melting Spot créé deux pièces courtes de 30 minutes,
Oud ! et Hipnotic, qui permet de relancer un travail de diffusion autour de la compagnie avec des pièces fraîches et percutantes.
Dépasser les frontières au Tchad
Le hasard des rencontres des artistes engagés tchadiens motive Farid Berki à travailler avec le Tchad de 2006 à 2009, avec un projet de croisement en collaboration avec trois danseurs et Malik Berki. De ce projet naîtra le spectacle Deng Deng !. A la suite de ce spectacle, Melting Spot coproduit Rodrigue Ousmane, danseur sur Deng Deng ! pour la création de son solo, Leda.
2009 et Hip Hop Aura
2009 fût une année très riche pour Farid Berki et la Compagnie Melting Spot. En plus de la création de Hip Hop Aura, conférence dansée sur l‘histoire improbable du hip hop, Farid Berki reçoit une commande du Centre Chorégraphique de Roubaix pour la création d’une Université Nomade du hip hop, à échelon régional. La même année, il devient artiste en partage au CCN La Rochelle – Kader Attou. À cette occasion, il créé Hip Hop Aura Remix, avec 70 interprètes issus du conservatoire, d’un collège, d’une école primaire et de danseurs hip-hop du quartier rochelais de Mireuil.
Vaduz 2036
Vaduz 2036, créé en 2011, permet l’obtention d’une bourse aux écritures chorégraphiques allouée par l’Association Beaumarchais – SACD. Inspiré de Kandiski par son minimalisme et son abstraction, Vaduz 2036 permet de faire de la vidéo partie intégrante du spectacle.
Et maintenant...
Après la co-écriture en Janvier 2013 du duo Double Je(u) avec Serge-Aimé Coulibaly, Farid Berki a souhaité travailler à nouveau sur des projets de territoire, notamment grâce à des projets participatifs. C’est ce qu’il fera avec Stravinski en mode hip hop à La Villette, mais aussi avec le projet Passerelles de Béziers-Narbonne.
En 2014, la compagnie Melting Spot fête ses 20 ans entourée de ses anciens et nouveaux collaborateurs artistiques. L’occasion pour elle de faire une retrospective de ces 20 années de travail.
En 2015, la Compagnie Melting Spot poursuit son travail sur les territoires avec Stravinski remix en région Nord-Pas de Calais, pièce dans laquelle les artistes émergents sont mis en avant. Ce projet fait également rappel aux premiers projets de Farid Berki sur Petrouchka.
En 2016, en collaboration avec la Cie du Tire-Laine, Farid Berki créé Trans’hip hop express, voyage initiatique entre musique tzigane et danse hip-hop.